L’accélération de la reprise économique du Portugal

Nathalie PAQUEActualités0 Comments

Comme en témoigne avec succès les inscriptions au prochain Salon de l’immobilier et du tourisme portugais, prévu le 16, 17 et 18 mai prochain au Parc des Exposition de la ville de Paris (Porte de Versailles), l’émigration des seniors devrait s’amplifier ces prochaines années : 20.000 français prévoient en effet de s’installer au Portugal avant la fin de l’année 2015.

Salon de l'immobilier et du tourisme portugais à Paris

Salon de l’immobilier et du tourisme portugais à Paris

Cet enthousiasme serait motivé entre autre par les avantages fiscaux mis en place par le gouvernement portugais, depuis le 1er janvier 2013, pour attirer les candidats à l’exil : exonération d’impôts (dans le pays d’origine) sur les pensions retraites des retraités européens du secteur privé qui résident, en tant que propriétaire ou locataire, plus de 183 jours par an au Portugal.

Près de 2.200 retraités français, attirés notamment par le climat plutôt clément du Portugal toute l’année, l’art de vivre… et les avantages fiscaux permettant l’accès à la propriété aux non-résidents.

Les exposants du prochain Salon de l’immobilier devraient donc proposer aux retraités français, très intéressés par le statut de résident fiscal non habituel, un accompagnement juridique et fiscal ainsi que des nouveaux services (mutuelles de santé, contrats d’assurance, etc) et les avocats spécialisés, expliquer les spécificités de l’immobilier portugais.

Fin du plan de sauvetage

Plus que jamais, il est temps d’acheter ! L’immobilier a pris 7,5% en un an et les prix restent relativement bas, même s’il repart à la hausse.

Souvenons-nous, le marché de l’immobilier portugais avaient chuté d’environ 30%.

Frappé de plein fouet par la crise de la dette, en 2011, qui avait déjà poussé la Grèce puis l’Irlande à faire appel à une aide internationale, le Portugal avait à son tour cessé de pouvoir se financer sur les marchés à des prix acceptables.

Troika

Le 17 mai prochain, le Portugal devrait enfin se passer de la tutelle financière de la troïka (Commission Européenne, le FMI et la Banque Centrale Européenne), qui représente l’Union européenne .

Une information qui se veut rassurante pour les investisseurs étrangers qui souhaitent vivre et investir au Portugal.

Le gouvernement a décidé que nous sortirons du programme d’assistance sans recourir à aucun programme de précaution“, a déclaré le Premier ministre Pedro Passos Coelho.

Alors que la Grèce continue sous perfusion financière, le Portugal s’apprête lui, à suivre l’exemple de l’Irlande, qui est devenue en décembre 2013, le premier pays de la zone euro à s’affranchir de la tutelle de ses créanciers internationaux sans recourir à une aide supplémentaire.

A la demande des créanciers du pays, le gouvernement portugais a mis en place des mesures d’austérité rigoureuses et de profondes réformes économiques, réduisant notamment les traitements de la fonction publique et pratiquant une hausse des impôts sans précédent.

Des mesures qui devraient également garantir aux investisseurs la location en toute sécurité : les mauvais payeurs ne pourront plus désormais rester dans leur logement « ad vitam eternam » !

D’après le Ministère du Tourisme portugais, les résidences de vacances, qui affichent déjà un milliard d’euros de revenus, devraient ainsi multiplier par 10 l’investissement immobilier croissant d’ici à 2025 et passer de 6.000 à 60.000 propriétés.

En un an, une centaine de retraités, aux revenus mensuels de 4.000 à 5.000 euros, ont déjà consulté un avocat à ce titre et un quart d’entre eux ont franchi le pas depuis, en s’installant au Portugal.

Moody’s relève la note de la dette du Portugal

L’agence de notation a rehaussé la note de la dette souveraine du pays, de Ba3 à Ba2, prenant acte d’une accélération de la reprise économique.

Une nouvelle note sous revue, qui pourrait être rehaussée à nouveau dans les prochains mois.

credit-rating-agen_1924128cMoody’s a pris acte de l’accélération de la reprise économique du Portugal, qui s’apprête à sortir de son programme d’aide international d’une durée de trois ans.

Selon Moody’s, la situation budgétaire du Portugal s’est améliorée plus vite que prévu.

L’agence de notation estime que le ratio d’endettement par rapport au produit intérieur brut (PIB) va commencer à diminuer dès cette année.

Le relèvement de la note par Moody’s intervient le même jour que la décision de Standard & Poor’s de relever sa perspective sur la note souveraine du Portugal, de “négative” à “stable”.

Votre avis nous intéresse ! Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

A lire également :

EJAN Property : présent au Salon de l’immobilier et du tourisme portugais à Paris

Pourquoi investir aujourd’hui dans l’immobilier portugais ?

Pour nous contacter ce formulaire est à votre disposition

Article précédent
Article suivant